11-Novembre : se souvenir de nos morts pour la France…

0

La matinée débuta, comme les années précédentes, par un recueillement au carré 14-18 du cimetière de Golbey. S’en suivit la traditionnelle

Les cadets de la Défense ont participé à la cérémonie.

messe en l’église saints-Abdon-et-Sennen puis la cérémonie devant le monument aux morts. Et là, aux côtés des personnalités civiles (Roger Alémani, maire et les élus municipaux) et militaires (Madame la commandante Villaume, représentant l’hôtel de police d’Épinal, Monsieur le lieutenant-colonel Rougeaux, représentant la délégation militaire, Monsieur le capitaine Bonnard, représentant le corps des sapeurs-pompiers de Golbey), des Cadets de la Défense et des Jeunes Sapeurs-Pompiers, c’est une foule dense qui suivit les différents actes en mémoire de tous ceux qui ont donné leur vie, se sont sacrifiés pour que nous retrouvions

Au carré 14-18 du cimetière.

Messe en l’église saints-Abdon-et-Sennen.

notre liberté.
Près de 400 personnes ont écouté les messages de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, lu par Roger Alémani, maire de Golbey et de l’UFAC (Union Française des Associations de Combattants et de victimes de guerre), lu par Monsieur Gallien, qui appelait « à la mémoire de chacun afin

Le lieutenant-colonel Rougeaux remet la Croix du combattant à Joël Gérard.

que l’acceptation du sacrifice suprême et l’espérance qui habitaient toutes ces victimes, inspirent nos actions en faveur de

Une foule considérable a rendu hommage aux combattants morts pour la France.

la paix, de la solidarité et de la fraternité ».

« Les noms gravés sur nos monuments aux morts nous rappellent constamment les valeurs d’honneur, de courage, de dévouement et de bravoure », nous disait la secrétaire d’État par la voix du premier magistrat de la commune ; poursuivant en précisant que « la Nation rend un hommage particulier aux soldats morts pour la France en opérations extérieures. En inaugurant un monument national en leur mémoire, le Président de la République inscrit dans la pierre comme dans les mémoires la reconnaissance de tout un peuple pour ses combattants. Ce monument est aussi un rappel : la préservation de notre indépendance, de notre liberté et de nos valeur repose sur ceux qui ont donné leur vie pour les défendre ».

Et de citer les noms des cinq militaires morts pour la France cette année :

Roger Alémani a lu le message de la secrétaire d’État…

… et Monsieur Gallien celui de l’UFAC.

– Médecin principal Marc Laycuras, 14e centre médical des armées, au Mali le 2 avril
– Premier maître Cédric de Pierrepont, commando Hubert, au Burkina Faso le 10 mai
– Premier maître Alain Bertoncello, commando Hubert, au Burkina Faso le 10 mai
– Brigadier Erwan Potier, 501e régiment de chars de combat, à Rouen le 21 mai, des suites de blessures reçues au Liban
– Brigadier-chef Ronan Pointeau, 1er régiment de Spahis, au Mali le 2 novembre.

Après le traditionnel dépôt de gerbes, de roses par les enfants de l’école élémentaire de Beaulieu, accompagnés par leur directeur Monsieur Waller, le lieutenant-colonel Rougeaux, délégué militaire départemental, remettait la Croix du combattant à Joël Gérard.
Puis, dirigés par le chef Arnaud George, les enfants de l’école Jean-de-la-Fontaine, accompagnés par l’harmonie, entamèrent « La Marche Lorraine », avant que les autorités n’aillent saluer les porte-drapeaux et que tous se retrouvent salle Barbelouze pour le pot de l’amitié.

Solennité et fraternité (photos Gilles Varin)

Personnalités civiles et militaires réunies pour cette commémoration.

Jeunes Sapeurs-Pompiers et leurs aînés rassemblés pour la circonstance.

Conduite par Arnaud George, l’harmonie a accompagné cette cérémonie.

 

 

 

 

 

 

 

Cadets de la Défense et Jeunes Sapeurs-Pompiers réunis devant le monument aux morts.

Les élèves de Beaulieu ont déposé une rose au pied du monument.

Prêts pour la levée des couleurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

Traditionnel dépôt de gerbe.

Les élèves de Jean-de-la-Fontaine ont chanté « La Marche Lorraine »

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés