Chenilles urticantes : la Ville à l’attaque !

0

Face à ce fléau que représentent les chenilles urticantes (processionnaires), la municipalité met tout en œuvre pour en venir à bout.
Un traitement a été pulvérisé : dans le parc de l’Arboretum, le parcours de santé fitness, au club canin, au terrain de BMX, entre le skate parc et le stand de tir, au complexe de la Haye le Doyen, devant le collège Louis-Armand, rue Jean-Jacques-Rousseau mais aussi à l’entrée du parcours santé proche du collège.
Ce traitement est fait à partir d’une bouillie composée d’eau, d’un adjuvant et d’un insecticide biologique à base de bacillus thuringiensis, une bactérie employée pour infecter le système digestif des chenilles.
Pour 400 litres d’eau, 2 milliards de bactéries ont été utilisées et 5 litres d’adjuvant, pour traiter un peu plus de 50 chênes.
Après application, il faut attendre 2 à 3 semaines pour pouvoir installer les pièges avec, à l’intérieur, des phéromones. Ces pièges vont permettre la capture des papillons mâles qui est le stade « adulte » de la chenille, réduisant ainsi la reproduction donc le nombre des futures chenilles.
Un piège attire les papillons sur un rayon d’environ 100 m autour de lui.
En attendant l’efficacité du traitement, un agent détruira le reste des nids à la bouteille de gaz.

Matériels utilisés : micro tracteur ; cuve à pulvérisation de 300 litres ; équipement phytosanitaire aux normes réglementaires pour l’agent lors du traitement ; lance télescopique ; lance haute pression.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés