Chorale GEM : différents mais talentueux !

0

Les GEM (Groupes d’Entraide Mutuelle) viennent d’Épinal, Mirecourt, Remiremont et Saint-Dié-des-Vosges. Ils souffrent tous de

Heureux de chanter !

pathologie psychologique et se reconstruisent dans des lieux non médicalisés. Épaulés par des animatrices et des animateurs, ils

Sylvie Gaspar a fait participer le public…

se resocialisent en faisant des activités. La chorale en est une et à les voir chanter, on est heureux de constater qu’ils prennent du plaisir à le faire…
Vendredi soir, en l’église saints Abdon-et-Sennen, sous les yeux de Jean-Louis Mourey, délégué départemental de l’UNAFAM (Union Nationale des Familles et Amis de Malades et/ou handicapés psychiques), toutes et tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes, sous les ordres de la cheffe de chœur Sylvie Gaspar.
« La chorale existe depuis quelques années. Elle avait été constituée pour la fête de Noël et réunissait, au départ, deux GEM, nous explique Jean-Louis Mourey.

Trois chorales pour « La Ballade des gens heureux » (photos GV).

Mirecourt et Granges-sur-Vologne étaient aussi de la fête.

Aujourd’hui, quatre GEM sont réunis. Les choristes travaillent dans chaque groupe mais, une fois par mois, ils se retrouvent soit à Épinal, soit à Saint-Dié. Le concert de ce soir, ils le répètent depuis trois mois ».
Pour le plus grand plaisir des quelque 200 personnes réunies à Golbey. Mais ils n’étaient pas seuls, les GEM. Étaient également invités les chorales « Mad’Illon », de

… qui a grandement apprécié les prestations.

Mirecourt, sous la direction de Pierre Maillard et « L’Île aux chansons » de Granges-sur-Vologne, menée par Benoît Grocolas, avec Françoise Canton au piano.
Avant que ne se produisent ces deux ensembles, ce sont les GEM qui ont ouvert le bal avec un répertoire français (Indochine, Francis Cabrel, Marie Myriam, France Gall, Joe Dassin) avant d’interpréter leur propre chanson, « La chanson du GEM ».Qui leur valut un tonnerre d’applaudissements amplement mérités.
Avant de laisser leur place, les GEM furent rejoints par « Mad’Illon » et « L’Île aux chansons » pour une « Ballade des gens heureux » qui portait, là, vraiment bien son nom !

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés