Coupe de France de quidditch : Paris sera toujours Paris !

0

Les « Alérions », maîtres organisateurs

Cette fois, Voldemort n’y est pour rien… Si les « moldus » (non-sorciers) furent contraints d’annuler les matchs de poules samedi après-midi, rien de magique là-dedans.

Et une de plus pour les « Titans » !

Simplement des bourrasques de vent et de pluie qui contraignirent les organisateurs de cette sixième coupe de France de quidditch à écourter la première journée du rendez-vous national.
Ce qui n’avait pas empêché la tenue des matchs du matin où, déjà, la prédominance parisienne prenait corps. Les « Frogs », les « Olympiens » et les « Titans » survolaient leurs rencontres, pas juchés sur leurs balais mais bien les pieds sur terre.
L’hégémonie des joueurs et joueuses (le quidditch, sport mixte par excellence) de la Capitale fut encore évidente le dimanche, sous un beau

Des rencontres âprement disputées !

soleil mais avec toujours ce satané zéphyr qui, comme la veille, mettait à mal les installations.
La finale, cependant, put se jouer (au début tout au moins) dans des conditions acceptables. Finale entre les tenants « Titans » (victorieux en à Toulouse en 2015, Nantes en 2016, Limoges en 2017, Talence en 2019, vainqueurs de la coupe d’Europe des clubs en 2015 et 2016) et les Frog, qui s’étaient imposés à Viroflay en 2014. Duel entre Parisiens annoncé par la chanson « Paris sera toujours Paris », de Maurice Chevalier. Un clin d’œil sympa, un petit anachronisme entre cet air de 1939 et le côté high tech d’un sport en plein expansion. Une preuve ? Des résultats directement expédiés sur le site quidditch.live et, surtout, une finale retransmise en direct sur les réseaux sociaux !
Une finale qui fut le remake de 2019 avec, au bout du compte, une nouvelle victoire des « Titans ». Le tout dans la bonne humeur générale. Pas de prises de têtes mais humour, convivialité, plaisir de se retrouver et de participer dans un excellent état d’esprit. Une « marque de fabrique » en quelque sorte.
Quoi qu’il en soit, tous les participants, venus des quatre coins de la France, ainsi que les différents responsables fédéraux, s’accordèrent à souligner la qualité de l’accueil et

Un arbitrage de pros…

des installations golbéens.
Les « Alérions » golbéens, club organisateur présidé par Quentin Ravelet, pouvaient donc savourer cette réussite et Franck Chagnot, adjoint aux sports, ne manquait pas de saluer et féliciter l’ensemble des acteurs de l’épreuve pour leur engagement, leur combativité et l’excellente sportivité dont ils et elles ont fait preuve durant deux jours.

Un but de plus ! (photos GV)

Les « Alérions d’or », organisateurs mais aussi joueurs, naturellement (photo JFL)

Bref, une complète réussite et on espère revoir une épreuve d’envergure (coupe d’Europe ? ; Franck Chagnot rêvant de voir Golbey « devenir la capitale européenne du quidditch ») sur les terrains golbéens.

Les participants

Strasbourg (les « Valkyries »), Lille (« Black Snitches »), Montpellier (« Black Wands »), Toulouse (« Muggle »), Bordeaux (« Bacchus »), Caen (« Burning Hippogriffs »), Angers (« Harfangs »), Lyon (« Crookshanks »), Rouen (« Skrewts »), Lorraine Quidditch (les « Alérions d’or », union des « Loups d’argent » d’Épinal et des « Dragons d’or » de Nancy : Maud, Tiffanie, Lothaire, Loïse, Lucille, Amélie, David H., Quentin L., Julien, Mickaël, Quention P. Jordan, Quentin R., Dylan, Hélène, David V.) et les trois représentants de la Capitale, les « Titans », bien sûr, les « Frogs » (finalistes de la coupe d’Europe 2012) et les « Olympiens »

Les résultats

Samedi

Frogs– Skrewts : 160-40

Attraper le « vif dor » pour mettre un terme à la rencontre.

Les rencontres commentées en direct pour les réseaux sociaux.

Concentration maximale avant la finale…

Snitches – Toulouse : 40-170
Titans – Alérions Lorraine 240-20
Harfangs – Olympiens : 40-200
Lyon – Black Wands : 100-80
Valkyries – Bacchus : 90-190
Skrewts – Snitches : 70-140
Olympiens – Alérions : 240-20
Toulouse – Caen : 220-30

Dimanche

Bacchus – Lyon : 70-150
Black Wands – Valkyries : 0-0
Titans – Harfangs : 180-70
Olympiens – Titans : 0-0
Bacchus – Valkyries : 150-0

En hommage à Christophe Durand…

Frogs – Caen : 150-0

Toulouse – Frogs : 60-160

Lyon – Titans : 60-280
Olympiens – Bacchus : 240-70
Lyon – Toulouse : 60-240
Frogs – Olympiens : 170-60
Titans – Toulouse : 240-30

Finale

Titans – Frogs : 140-50

Les « Titans » : Soraya, Albert, Stein, Valentin, Caroline, Audrey, Flora, Alia, Antoine, Yunus, Étienne, Yanis, Valentine. Staff : Denis, Verena.
Les « Frogs » : Antoine, Marguerite, Hamza, Abderahim, Amel, Sara, Damien, Lina, Harry-Olivier, Cédric, Cécile, Marine, Tarek, William, Tiphaine, Medhi, Valentin, Lenny, Alexis.

Arbitres et joueurs récompensés…

Franck Chagnot na pas manqué de féliciter tous les acteurs.

Le quidditch, sport mixte par excellence.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés