Doyenne et doyen : on prend les mêmes…

0

… et on recommence. Ils tiennent le coup, nos doyenne et doyen ! Déjà honorés l’an dernier, Germaine Ballongue (née Rouelle) et Robert Demange ont reçu la visite d’une

Germaine Ballongue, 103 ans.

délégation d’élus (Pascal Larrière, Laurence Rayeur-Klein, Jasmine Périni, Graziella Bilquez et Gilles Varin), venus les féliciter pour leur longévité et leur remettre un petit présent de la part de la municipalité.

Robert Demange, bientôt 98 ans… (photos GV)

… toujours bon pied, bon oeil !

Robert Demange (bientôt 98 ans), qui a vu le jour à Sercoeur le 30 mai 1922, a travaillé à la société Trane jusqu’à l’âge de sa retraite. C’est dans les années 60 qu’il est venu résider à Golbey avec son épouse qui, malheureusement, nous a quittés en 2017.
Toujours alerte, Robert s’occupe seul de sa maison de la rue Jules-Ferry, entretient son jardin et c’est à pied, parfois en bus, qu’il fait tous ses déplacements, notamment ses courses !
Germaine, elle, n’est pas une inconnue pour nos élus qui l’avaient déjà honorée l’an dernier. À 103 ans (elle est née le 5 février 1917), notre centenaire réside toujours dans son petit appartement de la rue Voltaire. Native de Montreuil-sous-bois, elle a

Germain coule des jours paisibles, rue Voltaire.

d’abord vécu à Oran, en Algérie, où elle a suivi son papa, sculpteur sur bois et connu son mari, Marcel, vendeur automobile chez Renault. Quatre enfants naissaient de leur union : Pierre, Alain (décédé), Paul et Jean.
Si elle n’a pas travaillé, s’occupant de ses enfants, Germaine, qui devait perdre son mari en 1970, a tout de même tenu, bénévolement, la bibliothèque municipale.
Dix fois grand-mère, seize fois arrière-grand-mère (cent ans la séparent de la dernière-née), Germaine coule des jours paisibles et l’on espère bien la retrouver, tout comme Robert, l’an prochain !

 

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés