Écoles : une reprise dans la sérénité…

0

Jeudi, les élèves golbéens ont retrouvé le chemin de leur école. Pas tous, certes, mais ce retour aura permis de juger de l’efficacité des dispositions prises par la municipalité. Une organisation sans faille…

Les enfants ont apprécié ce retour.

« Les effectifs, l’encadrement, l’accueil, le respect des consignes sanitaires : tout s’est déroulé exactement comme prévu. Il n’y a pas eu de mauvaises surprises. Et ce qui nous a fait plaisir, c’est de voir des enfants heureux de retrouver leur école. Notre inquiétude était de savoir de quelle manière les enfants allaient aborder ce retour, nous avons été vite rassurés en voyant leurs sourires ».
Camille Zeghmouli, l’adjoint aux affaires scolaires pouvait souffler : la reprise scolaire, à Golbey, jeudi, s’est faite dans la sérénité. Ce qu’ont pu constater, à Jean-de-la-Fontaine et aux Bosquets, l’aréopage de personnalités venu superviser cette « rentrée » : Messieurs Pierre Ory, préfet des Vosges, Roger Alémani, maire de la cité, Emmanuel BOUREL, Directeur académique des services

Les gestes barrière scrupuleusement respectés.

de l’Éducation nationale (Dasen), Madame Angélique Bizé, inspectrice de l’Éducation Nationale.

Des craintes vite estompées

« Nous avions tout de même des craintes au départ, poursuit Camille : d’une part une capacité d’accueil inadaptée avec un flux d’élèves très élevé, d’autre part un retour qui ne respecterait pas l’enfant, déconfiné chez lui pour le confiner à l’école, sans récréation, bloquer dans sa classe ».
Mais ces craintes se sont vite estompées. « Les effectifs ont été conformes à nos prévisions. Grandes sections de maternelle, CP, CM2, plus les fratries et les enfants du personnel soignant, avec un tiers des effectifs, une fourchette haute nous aurait permis d’absorber l’accueil de ces trois niveaux. Finalement nous sommes au niveau bas avec un minimum de 8 voire 5 élèves et un maximum de 9 ou 10. À 2 élèves près, nous ne nous sommes pas trompés ».

La distanciation physique effective dans chaque classe (photos Christian Aulen et Jean-François Labouglie)

Avec des équipes enseignantes et des personnels municipaux vigilants quant au respect des normes sanitaires, les enfants ont vite assimilé les gestes barrière et la distanciation. Il faut dire que les différentes écoles golbéennes avaient été structurées (durant deux jours) pour que toutes les consignes soient respectées avec marquages au sol, rubalise, barrières Vauban, périmètres sanitaires,gel hydroalcoolique.
Idem, naturellement, pour la pause méridienne, la fameuse cantine où, là aussi, les  mesures préconisées par l’Éducation Nationale ont été appliquées à la lettre. « Habituellement, les enfants sont 8 par table ; désormais, ils sont 3. C’est idéal, on ne peut faire mieux », explique l’adjoint aux affaires scolaires.

Nettoyage et désinfection

La récréation, en toute sécurité.

D’ailleurs, les personnalités présentes à cette reprise n’ont pu qu’apprécier l’organisation golbéenne.
« C’est vrai, Monsieur le préfet, Monsieur le Dasen, Madame l’inspectrice ont été surpris par la qualité de notre organisation. Chaque élève avait un repas chaud en barquette individuelle, un agent de la Ville était en deuxième ligne pour superviser l’ensemble de l’école, prêt à intervenir et une pièce était dédié aux enfants qui ne se seraient pas sentis bien ; pièce avec masques, thermomètres et moyen de communication ».
Dans toute cette organisation, il ne faut surtout pas oublier le personnel qui, tout au long de la journée et bien après la fin des classes, nettoie et désinfecte systématiquement. « Chaque fois que les enfants sortent de la classe, nous nettoyons tous les objets qu’ils ont touchés, les poignées de portes, les tables, les chaises, les crayons, les sanitaires », nous confie Marie, ATSEM à la maternelle des Bosquets. Des « travailleuses de l’ombre » mais ô combien primordiales dans cette période compliquée.

Trois enfants par table à la cantine (JLC)

En résumé donc, un retour gagnant pour les écoles golbéennes et un grand coup de chapeau à toutes celles et tous ceux, Roger Alémani, le maire, en tête, lui qui a donné son feu vert pour cette reprise, qui auront permis une rentrée en toute sérénité. « Elle

Les enfants ont bien assimilé les consignes sanitaires.

s’est faite en parfaite collaboration avec les personnels enseignants, l’Inspection académique, les parents d’élèves, la municipalité, les agents de la Ville, conclut Camille. Nous étions fin prêts. L’Inspection a pu se rendre compte du gros boulot qui a été fait à Golbey ».

Des effectifs forcément réduits

François Weitmann, responsable du service périscolaire, a comptabilisé les effectifs des différentes écoles concernées par cette reprise ce jeudi 14 mai. Ce sont 138 élèves qui ont repris le chemin de leur établissement ; 51 ont pris leur repas lors de la pause méridienne et 15 ont bénéficié de l’accueil périscolaire après 16 h 30 .
La répartition s’établit ainsi : 14 à l’école élémentaire de Beaulieu, 32 à l’école du Centre, 37 à Jean-de-la-Fontaine ; 6 à la maternelle de Beaulieu, 18 aux Bosquets, 15 à la maternelle du Centre et 16 à la Louvroie.

  • Le reportage complet en vidéo sur Canal Golbey.

 

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés