Fort de la Grande Haye : l’expo permanente

0

« Il y a dix ans, à la demande de la mairie de Deyvillers, bien avant la création de notre association Fortiff’Séré, nous avions fait une

Cédric Vaubourg, président de Fortiff’Séré.

exposition sur les fortifications et la vie militaire, explique, en préambule, Cédric Vaubourg. Avec la réhabilitation du fort de la Grande Haye, nous avons décidé de mettre en place cette exposition permanente ».
Les ouvrages d’infanterie, l’armement, la vie militaire : tout y est. Le travail est remarquable… Travail de recherche, de collecte. Et de « mise en musique »… Lionel Pracht est un collectionneur qui s’intéresse de très près aux différents conflits qui se sont déroulés sur notre sol.

Lionel Pracht, un autre passionné de la vie militaire.

Parisien, ami de Julien et Cédric Vaubourg, il a accumulé les photos de guerre, depuis celle de 1870. Photos de guerre qui montrent principalement la vie des soldats dans les différents ouvrages militaires. Notamment ceux qui constituaient la place forte d’Épinal…
Tous ces clichés, Lionel en a offert une copie à l’association Fortiff’Séré qui, de son côté, a alimenté l’expo avec des photos d’aujourd’hui et d’époque. Cédric Vaubourg et son équipe ont ainsi pu réaliser une immense fresque qui aura nécessité plus de 800 heures de travail, notamment pour coloriser certaines photos. Pour un résultat exceptionnel qui permet, aux visiteurs du fort de la Grande Haye, d’avoir sous les yeux, les 18 ouvrages (4 seulement sont encore visitables) du système Séré-de-Rivières qui constituaient la place forte d’Épinal. Des ouvrages qui, chacun, porte un nom autre que celui du lieu où il fut érigé. Une raison à cela, comme le précisait Cédric : il n’était alors pas possible, à l’ennemi, de situer les différents forts. Ainsi, celui de la Grande Haye était nommé fort Décan…

Cette exposition permanente, dans une salle qui porte désormais le nom de Lionel-Pracht (à tout seigneur, tout honneur…) a donc été inaugurée dans le cadre des journées du patrimoine golbéen, en présence de Gilles Varin, adjoint à la communication à la Ville de Golbey, représentant Roger Alémani, Yannick Villemin, maire de Girancourt, vice-président de la CAE, représentant Michel Heinrich, maire d’Épinal, président de la CAE, Gilles Dubois, maire de Sanchey et plusieurs élus golbéen.
C’est Cédric Vaubourg, fin connaisseur de notre passé militaire, qui, après un petit film sur la place forte d’Épinal et sur l’énorme travail

La place forte d’Épinal, en exposition photos permanente.

de réhabilitation du fort de la Grande Haye, fournit les explications nécessaires sur cette superbe expo. Avant de convier ses hôtes à une visite de l’ouvrage, qui permit à ceux qui suivent de près cette renaissance, d’apprécier les nouvelles restaurations (porte du magasin à poudre avec ses charnières en bronze, éclairage, bancs, défenses des fenêtres extérieures, escalier permettant aux soldats de sortir et prendre position sur le dessus du fort, toilettes…).
Nouvelle visite samedi après-midi, avant une grande journée festive le lendemain…

Des explications détaillées qui séduisent les visiteurs (photos CA).

Les ouvrages de la place forte d’Épinal

Réduit bois d’Arches
Fort du Bambois (fort Bizot)
Réduit des Friches (fort Lauriston)
Fort du Roulon (fort Championnet)
Réduit du Thiéha (fort Maryran)
Fort de Girancourt (fort Reynier)
Batterie de Sanchey (fort Férinot)

Fort d’Uxegney (fort Rousel)

Cédric Vaubourg, grand connaisseur de cette place forte d’Épinal.

Fort de Bois-l’Abbé (fort Poniatowski)
Fort de la Grande Haye (fort Décan)
Fort de Dogneville (fort Klébert)
Fort de Longchamp (fort Rapp)
Ouvrage de Deyvillers
Batterie de la Voivre (fort Lasalle)
Fort des Adelphes (fort Richepance)
Fort de Razimont (fort Éblé)
Fort de la Mouche (fort Bruat)
Fort d’Arches (fort Berwick)

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés