Les aménagements futurs présentés aux habitants

0

L’organisation de la révision du Plan Local d’Urbanisme s’articule autour de différentes conditions nécessaires à son approbation, dont la consultation du public. Public qui avait été convié, par le maire Roger Alémani, entouré de quelques élus, à une réunion salle Barbelouze, afin de l’informer sur le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) ; projet qui sera soumis au vote du conseil municipal, fin 2019 début 2020. Car au préalable de la poursuite de la procédure, la phase dite de présentation du PADD est indispensable à la concertation.
Ce 3e projet (un a été débattu en juin 2016, un autre en juillet 2018) s’est avéré obligatoire compte tenu des derniers rendus d’études de pollution sur la caserne Haxo. Les conclusions ont imposé un changement d’orientation lié notamment au coût exorbitant des travaux de remise en état du site pour l’utilisation envisagée (nouvelle zone pavillonnaire) en termes de dépollution et déconstruction : il a donc fallu revoir la copie… et s’orienter vers d’autres scénarios pour s’assurer du maintien de la population golbéenne (1) (un minimum de 40 logements par an).
Car si une réflexion avait, dans un premier temps, imaginé l’urbanisation d’une emprise de 4 ha en aval de la zone, la réunion avec l’Établissement Public

Roger Alémani a informé les habitants sur le PADD (photo CA).

Foncier de Lorraine (EPFL) et EnvirEauSol (bureau d’études spécialisé en sites et sols pollués), présentée fin mars, a révélé une pollution du site. La seule possibilité serait, dès lors, de réaliser un espace vert ou un bassin de rétention afin d’accueillir les eaux en amont lors de précipitations. Cette zone, qui devait être aménagée en priorité, se voit donc relégué à d’autres hypothèses, lointaines pour le moment.
Dès lors et afin de prioriser le développement à l’intérieur de l’enveloppe urbaine existante, il est proposé un aménagement de la zone de Grandrupt, de même que la zone de la ruelle Haute, ainsi que le merlon à proximité d’Haxo, en complément de la construction d’un gymnase.

Hospitalisation ambulatoire et résidence seniors

La poursuite des négociations avec le Centre Hospitalier Intercommunal pour la construction d’une résidence hospitalière, afin de répondre à une demande grandissante et accroître l’hospitalisation ambulatoire sur la zone Charlet, serait inscrite ainsi qu’une résidence seniors pour une volonté de maintien à domicile de notre population qui, comme par ailleurs, est vieillissante.
Un troisième axe, concernant la création d’une zone à vocation de bureau tertiaire, est proposé le long de la rue de la Prairie pour répondre à la demande, tout en prenant en considération le corridor écologique de la Moselle.
Aujourd’hui, face à une demande croissante, la commune doit se doter de zones ouvertes pour éviter l’émigration d’activités tertiaires. Les zones actuelles de la Gosse et de la Filature ne proposant plus d’espaces, il est donc impératif d’ouvrir à l’urbanisation pour ce type d’activités.
Une réflexion est à l’étude pour l’aménagement d’une emprise foncière de 3 ha acquise en 2016 à proximité du pont du Saut-le-Cerf pour un pendant de l’Ile sous la Gosse : une zone pédestre sera créée avec parcours arboré. Ce site serait dans la continuité de l’aménagement en amont et viendrait s’intégrer dans celui des berges de la Moselle, orchestré par la Communauté d’Agglomération d’Épinal et la Direction Départementale des Territoires, du port d’Epinal au pont-canal de Golbey.
Enfin, bien que peu de vacance ait été recensée en centre-ville (selon une étude communale, elle représente mois de 3 %), la commune en favoriserait par divers moyens ou opérations avec des programmes à mettre en œuvre.

(1) Précisons que Golbey est, dans la même strate,  la seule commune à voir sa population augmenter…

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés