Les Bosquets auront leur haie

0

Bien mettre en place les différentes essences.

« Nous avons répondu au projet d’éducation de développement durable, initié par la direction des services départementaux de l’Education nationale, porté par le Conseil

On plante, dans la joie et la bonne humeur !

Départemental », précise Laurence Lagaude, directrice de la maternelle des Bosquets.
Ce projet, c’est « Je plante une haie pour mon école ». « La classe des grands avait décidé de se pencher sur les petites bêtes qui nous entourent, poursuit Laurence et notre dossier a été retenu ».

Et c’est avec la fédération départementale des chasseurs (organisatrice du projet avec la Chambre d’Agriculture, la DDT et le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement), représentée, aux Bosquets, par Monsieur Lalevée, que les élèves ont entrepris de construire cette haie, avec l’aide et l’accord de la municipalité.
Avant de passer aux travaux pratiques, les jeunes élèves golbéens ont eu droit à une animation pédagogique : présentation des fonctions de la haie, fabrication d’un nichoir, jeux sur les essences végétales et la faune (l’escargot des haies par exemple) qui composeront la future plantation.
Et en parlant de plantation, les explications terminées, il était temps de se rendre sur le terrain pour réaliser cette fameuse haie. Les bottes ou bottines

Ne pas oublier le paillage (photos GV).

étaient les bienvenues car manier les outils dans une terre plus que collante, n’était pas chose aisée. Mais la tranchée était préparée par les employés municipaux et bambins, parents, maîtresses et ATSEM n’avaient plus qu’à s’armer de courage pour combler le trou où les enfants, avec l’aide des représentants des chasseurs, avaient positionné et paillé les différentes essences qui composent la future haie ; essences parmi lesquelles : pommer et prunier basse tige, noisetier à fruits, framboisier, bluet, saule, groseillier, fusain, cassis,

Parents et enfants à la tâche.

cornouiller.
Tous ont mis du cœur à l’ouvrage et n’ont qu’une hâte : que leurs plantations prennent vie.
A noter que les trois classes ont participé au projet : celle des moyens a installé un jardin pour attirer les abeilles (hôtel à insectes), les petits ont réalisé un « lombric composteur » (toujours le thème « autour des petites bêtes ») et les grands ont donc mis en place cette haie qui ne demande plus qu’à grandir et s’étoffer.

La maternelle du Centre a également participé à ce projet « Je plante une haie pour mon école » ; les élèves de Madame Anne Zanchetta, directrice et son équipe enseignante étant, eux, aidés par les membres des Jardins de Cocagne.

 

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés