Mirabelle Cup : le quidditch pour les moldus

0

Dans la saga Harry Potter, à Poudlard, pensionnat pour jeunes sorcières et sorciers dirigé par Albus Dumbledore, il est une activité spectaculaire qui oppose les différentes «

Filles et garçons : les équipes de quidditch sont mixtes.

maisons » que sont « Gryffondor » (celle d’Harry), « Poufsouffle », « Serdaigle » et « Serpentard ». Des « maisons » dans lesquelles les élèves sont répartis en fonction de leur personnalité, dès leur arrivée en première année et jusqu’à la fin de leur scolarité.
Cette activité, ce jeu, c’est le quidditch. Les règles en sont simples : chaque équipe possède sept joueurs chevauchant des balais volants ; l’objectif étant d’inscrire plus de points que l’adversaire en marquant un maximum de buts et en attrapant une balle magique, le « vif d’or ». Un match peut durer quelques minutes, comme plusieurs mois.
Tout cela, c’est du cinéma. N’empêche… Figurez-vous que des passionnés des aventures du petit sorcier créé par la romancière J.K. Rowling ont décidé de transposer ce fameux quidditch dans le monde des « moldus » (personnes qui ne possèdent pas de pouvoirs magiques ; vous et moi, quoi…).
Bien sûr, pas question, là, de grimper sur des balais volants et d’aller à la quête du « vif d’or » mais ce sport est maintenant développé partout dans le monde !
C’est en 2005 qu’un groupe d’étudiant de l’Université de Middlebury (USA) décide d’adapter le quidditch à notre monde. Le sport qu’ils créent prend de plus en plus d’ampleur, et est incorporé à certains programmes scolaires comme dans certaines écoles du Pays de Galles.

La France au top

Aujourd’hui, le « quidditch moldu » (qui se joue sur un terrain de 55 m sur 33) a gagné en popularité dans de nombreux pays,

Tournoi amical, certes, mais coupes à la clé.

au point que des équipes nationales ont vu le jour.
Vingt ans après la sortie du premier volet des aventures d’Harry, le quidditch est donc devenu un vrai sport. Qui a ses coupes de France, d’Europe et du monde ! D’ailleurs, en juillet 2017 à Oslo, l’équipe de France (vainqueur des premiers Jeux européens en 2015 en Toscane) est montée sur la deuxième marche du podium, derrière… le Royaume-Uni. Quinze nations avaient pris part à cette seconde édition de la coupe d’Europe. C’est dire si le quidditch a acquis ses lettres de noblesses !
Pour la petite histoire, il faut savoir que la fédération française existe depuis une dizaine d’années et que la Lorraine possède son équipe, créée il y a deux ans et demi, les « Alérions d’or », présidée par Madame Lucille Claudel ; équipe qui regroupe les « Dragons d’or » de Nancy et les « Loups d’argent » des Vosges.
Les « Alérions » organisaient, le weekend dernier, sur le terrain de rugby du Haut du Gras, une rencontre amicale, la « Mirabelle Cup »

Un sport à part entière, plutôt physique.

qui a réuni quatre formations (certaines panachées) : les « Alérions » donc, les « Titans » de Paris, « QCM » Marseille et les « Gobelins » de Genève. Amical et international ce tournoi ! Dont le but était avant tout de permettre aux petites équipes de se rencontrer lors d’un tournoi ou le plus important est le fun !
Sachez enfin qu’à Golbey, l’activité pour les enfants (entre 8 et 15 ans) a été lancée en 2018. Dénommée « Les Louveteaux », elle est présidée par Quentin Ravelet, secondé par Mickaël Perringué, tous deux coaches et a son siège rue Ligier-

Les joueurs doivent aussi faire preuve d’adresse.

Richier.
Pour conclure, précisons qu’un camp d’été se déroulera les 24 et 25 août, à Montpellier.

Les Suisses ravis

Un commentaire (élogieux) helvétique pour terminer : « Merci beaucoup à Lorraine Quidditch d’avoir organisé la Mirabelle cup !  Nous revenons grandis de notre premier tournoi, nous avons appris beaucoup de choses et rencontré des personnes fabuleuses ! Nous espérons vous revoir tous bientôt ! 
Merci et félicitations aux Shakers pour leur victoire, aux Mercs pour la deuxième place, aux Lorrains pour avoir géré jeu et organisation et un grand merci à tous les joueurs qui ont joué avec et contre nous ! (entre autres Les « Titans » de Paris, les « Bacchus de Bordeaux », les « Blacks Wands de Montpellier, Rouen « Muggle », Rouen « Skrewts », « Crookshanks » de Lyon et tous les autres).
Merci pour le super social, merci à Léna pour nous avoir remis sur pieds et merci pour notre petite coupe, ça nous a fait très plaisir !
 ».

Une vraie magicienne, cette Joanne Kathleen Rowling…

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés